Démontage de la boîte"A"

 

Historique :

09/06/12 10/06/12 11/06/12 12/06/12

Samedi 9 juin 2012

Les pièces essentielles du moteur "A" étant (presque) prêtes à partir en Italie chez Michel pour une grande réfection, j'attaque aujourd'hui la boîte de vitesse qui semble être celle d'origine de la voiture. Je le fais au "feeling", les docs sont trop éparses, trop incomplètes, trop diverses ... je n'ai pas le courage de les lire, je vais essayer de comprendre tout cela tout seul comme un grand ! Et André va encore m'en vouloir parce que j'ai fait cela sans lui ....

Le carter d'embrayage, ça commence mal, il manque un écrou et les deux autres sont desserés ...

Tout est assez rouillé ...

Je trouve que les ingénieurs Citroën de 1924 étaient assez machiavéliques pour imaginer des ressorts à lames pour tenir les billes des fourchettes !!!

Le roulement sortie pont, HS évidemment

Un levier dont j'ignore l'usage, mais on finira par comprendre ...

Tout ce petit truc de rien du tout est d'une complexité déraisonnable

Comme j'ai quand même envie de la remonter après une grosse lessive, je classe toutes les pièces soigneusement

Je dégougeonne pour pouvoir mettre le carter verticalement, plus facile à travailler. Evidemment, ils sortent tous sauf un (le long)

Mais on voit bien que cette boîte ne me connaît pas bien, qu'est-ce qu'elle croit celle-là !!! Gougeons acier dans de l'alu, hop, on sort le décapeur thermique pour chauffer le carter et la pince de plombier pour desserer le gougeon, il ne résiste pas longtemps (merci Christian pour le coup de main, parfois il en faudrait au moins 4)

A quoi sert ce truc ? En plus la vis ne me semble pas "d'orichineu", je démonte tout

Je passe aux ressorts des fourchettes. Bien évidemment, les vis ont été massacrées par des "mécanos professionnels", je sors mon tournevis à impact, rien ne lui résiste non plus, c'est grâce à lui que j'ai pu démonter les charnières du tracab en ... 1990 (ça ne nous rajeunit pas !)

Je l'adore, c'est (mille)vachement utile . Les ressorts !!!

Les fourchettes sont évidemment bloquées, j'arrive à grands coups de WD40 à sortir la bille du dessus, et à la retrouver sous le tracab quand elle a sauté ... bien sûr ! La fourchette coulisse maintenant

Là boîte a vraiment décidé de m'em..., l'autre bille est totalement coincée par la rouille. Je pensais pourtant lui avoir fait comprendre que je l'aurais, elle doit être sourde à 88 ans. WD40, décapeur thermique, elle est sortie avant que tout ne fonde !!!

Axe d'arbre secondaire (je crois) encore une fois massacré, plus de goupille mais un pseudo matage de l'écrou, je bloque deux vitesses et j'en viens à bout (oui, je sais, je suis de mauvais poil aujourd'hui, il ne faut pas me chercher ...)

Le flasque de l'arbre primaire, manque un écrou, les deux autres ne sont pas serrés et en plus il y a un 12 et un 13, mais qu'est-ce qu'ils foutaient, B... de M... dans les garages à l'époque ? J'arrive à récupérer le joint, afin de pouvoir en retailler un

C'est là que mon APN a décidé de faire dodo, ça tombe bien, je vais aller manger et je continue mes actions sadiques sur cette boîte ce soir ...

Une bonne grosse sole meunière, cuite au beurre très doucement , frites (bien sûr), persil, citron, délicieux

Dimanche 10 juin 2012

Plus le courage de travailler hier soir, trop occupé à visionner les prises studio de "Sympathy for the devil" des Stones ici et . Je reprends aujourd'hui ...

Je démonte donc cet axe bizarre, il faut bien l'orienter pour sortir l'écrou Le gougeon est conique, heureusement pas trop serré car il y a peu de place pour le frapper dehors

L'axe du système de freinage sur transmission : qui sort c'est sorti sans trop de problème (mais je frappe fort !)

Cela se dégage tout doucement ...

Je peux maintenant chasser les axes des fourchettes, d'abord la gauche, en laissant un écrou 7x100 pour ne pas amocher le filet puis avec un long et fin tournevis et c'est dehors

Il y a une sorte d'étrier qui coince , mais il est bêtement à cheval sur les axes, il suffit de le savoir (ou de le découvrir)

J'attaque le deuxième axe de fourchette qui sort aussi sans trop de difficulté, malgré l'oxydation Je retire la fourchette ici sur l'axe pour me souvenir dans quel sens elle est montée

Les pignons coulissent correctement sur l'arbre primaire, mais je ne suis pas au bout de mes peines pour le sortir !

Je place la boîte verticalement, ce sera plus facile ...

Les 3 gougeons en sortie de boîte (arrière, côté pont) m'embêtent, je les retire sans trop de difficulté

Je me demande comment sortir l'arbre de renvoi de MA, eh bien il sort au doigt !!! Etrange ...

La sortie boîte vers le pont est vraiment bien rouillée et les deux roulements sont dans des cages aciers coincées dans le carter. Je tapote d'un côté, de l'autre, je sors le décapeur thermique, et cela commence à bouger

J'essaie avec le bel arrache tripode Facom fraîchement acquis par André, mais le roulement est vraiment soudé par la rouille sur l'arbre.

Finalement, en tapant sur la cage par derrière j'arrive à l'extraire et à sortir la partie arrière de l'arbre, youpee !

Mais ce serait trop facile, l'arbre primaire est en deux parties emmanchées (crabotées) , il faut encore sortir celle côté embrayage

Mais je peux déjà sortir deux pignons La première

La deuxième

Reste à sortir la deuxième partie de l'arbre primaire

Je les repère, ainsi que leur sens

Je m'attaque à la deuxième partie de l'arbre primaire, là aussi la cage du roulement est bien bloquée, et le décapeur thermique associé au WD40 vient à mon secours

C'est sorti ! Rien de comparable avec une boîte de traction ...

Je réassemble provisoirement le tout avant de dérouiller les pignons

Et je peux sortir la pignonerie de l'arbre secondaire que je remonte aussi provisoirement sur son axe

Et voilà l'ensemble

C'est fini, c'est tout vide, reste à tout nettoyer, à extraire les deux roulements et les remplacer (en espérant qu'ils sont standards), et à remonter le tout. Les bagues en bronze me semblent en bon état, c'est déjà ça !!!

Et les petits sachets s'accumulent dans les belles caisses ...

 

Lundi 11 juin 2012

 

Petit travail ce soir, tenter de sortir les deux roulements de boîte ... Je commence par nettoyer un peu la sortie vers le pont, le cône est sérieusement rouillé .

J'essaie ensuite avec l'arrache tripode Facom, en chauffant la cage intérieure, mais rien à faire, et je crains de casser l'arrache

Sans y croire beaucoup, je tape un grand coup de maillet plastique sur l'axe, le roulement chauffé au chalumeau, et ça sort !

Roulement 20x52x15, standard 6304 donc, ouf ! Il est complètement mort, mais on pourra le remplacer sans difficulté ...

Reste à démonter la partie de l'axe côté embrayage, mais cela résiste, il est tard et je verrai cela demain ...

 

Mardi 12 juin 2012

André m'a passé une doc que je n'avais pas encore au sujet du démontage de la boîte, et je découvre que ce n'est pas comme cela que ça se démonte, le pignon étant solidaire de l'axe.

Il m'a aussi amené ses petites boîtes pleines de pignons, de fourchettes, de roulements, cela pourra toujours servir ...

L'écrou pignon est à pas gauche, dès qu'on le sait, cela se démonte beaucoup plus facilement, forcément !

Je le démonte aisément en le tournant dans le bon sens (horlogique) à l'aide d'une pince, en protégeant les dents à l'aide d'un chiffon

Mais les "mécanos professionnels" de l'époque ne devaient pas tous le savoir, vu comme il a été massacré

Tellement massacré que je n'arrive pas, après l'avoir desseré, à le glisser sur l'axe. Je sors donc mon Dremel avec une toute petite fraise, afin de rectifier délicatement son alésage ... et je le sors enfin

Plus qu'à sortir le roulement avec sa cage, sans difficulté

On voit ici qu'un axe (à l'arrière sur la photo) provenant des pièces apportées par André présente un petit trou pour goupiller, celui de la boîte "A" pas ...

L'outil indispensable

Le roulement côté embrayage est, contrairement à ce que l'on croyait, différent de l'arrière, c'est un un 25x52x15, donc un 6205

Comme nous n'avons pas d'écrou de remplacement, je vais essayer de réparer les filets avec ma lime Facom, c'est du 150

Bon, c'est récupérable, à défaut d'en trouver un en meilleur état. A remarquer : l'arbre n'est pas percé pour recevoir la goupille destinée à bloquer l'écrou pignon (qui lui est percé), et sur un arbre apporté par André, il y a bien le trou. Etrange ...

Je vais maintenant attaquer, en meilleure connaissance de cause, la boîte que André à achetée récemment chez Franssen

 

Retour

 

Nombre de visiteurs :